Les peintures de Michel Bonnand : regards et lumières

Regards mutins, regards séducteurs, regards complices… tant de regards qui interpellent. Ensuite, il y aura ces fronts, ces profils, ces corps longilignes, ces femmes, ces hommes et ces enfants qu'on croirait entendre. Et puis les bords du fleuve : nuées, eaux tourbillonnantes, ou encore un bras mort, un canal qui se prélasse…
La lumière exquise, contrastée parfois : éclats blancs, ombres sculptant les corps, les paysages sous le vent, ou encore les chevaux et les plaines, intemporels. Peintre de la Loire, son territoire favori, Michel Bonnand y capte des clartés passagères. Ses toiles nous mènent encore en Riviera et bien plus loin encore, où, inspiré par les lumières d'Afrique, il offre des tons de terre, des étoffes éclatantes et d'autres rythmes…

Michel Bonnand's paintings

With paintings, Michel Bonnand sings the Woman in her Transparency.
That dream is her Perfume. She is the Wind, the Sea, the Sand, the Sky where Legends and Poetry merge.
A work for sensitive hearts.

 

Les sculptures de Michel Bonnand :
courbes sensibles

La main de Michel Bonnand suit le mouvement nerveux d'un bras, l'arrondi d'un dos, rectifie une fossette délicate. Dans le silence de l'atelier, baigné dans la lumière d'après-midi, il tire des aveux d'un noyer, à l'olivier il emprunte les contorsions, tandis que le tilleul ou le buis lui chuchotent d'autres compositions inspirées. Et le murmure des hamadryades l'accompagne fidèlement.
A leurs chuchotements, leurs discours, leurs plaintes quelquefois, le sculpteur répond : bruit mat et sec du maillet sur le ciseau, froissement ténu des copeaux tombant au sol. Il faudrait dire aussi les odeurs des bois et des vernis, la chaleur du bois poncé. Et puis il y a la pierre, magistrale mais exigeante, que l'artiste aime parfois caresser et sculpter.
Lorsque ces bruits s'éteignent, le silence enveloppe tout un peuple de bois échappé de l'imagination et de la sensibilité de l'artiste : femmes rêveuses, enfants confiants, douces étreintes, piliers de Vie… Tous ces êtres qui esquissent sourires mutins, regards interrogateurs, et comme des gestes lents…

Michel Bonnand's sculptures

Carving wood, close to the work to be born, that is the way the sculptor discovers the spirit of matter.
Enough for him to merge with this matter, to let himself guide intuitively, and the work outside shows the idea inside.
When this matter is wood, living material "par excellence", when one can breathe its odor and listen to its complaint, no doubt that one can hear the Muses who are living there. The vocation of Michel Bonnand was born rom the seduction of these hamadryades!

 

Les techniques mixtes de Michel Bonnand :
inspiration et réflexion

Cris, révoltes, insoumission, ou encore larmes, tremblements… à la fois peinture et sculpture, les œuvres mixtes de Michel Bonnand révèlent une autre facette de son talent multiformes : le voilà qui prend la parole et nous place devant le fait accompli, l'imminence d'un désastre ou tout simplement nous donne à réfléchir. Car n'oublions pas que nos pensées, nos paroles et nos actes nous engagent. Aujourd'hui plus encore, dans un Monde à la course précipitée. Ces hauts-reliefs donnent une nouvelle dimension aux thèmes fétiches de l'artiste : drapés, objets échoués, larges taches de couleur vibrante révèlent les passions et les folies des hommes, comme dans ce terrible Etendard sanglant ! Les grands thèmes bibliques s'invitent aussi : de l'Eve originelle à Moïse et l'Enfant-Roi. L'espoir pointe aussi : justement, dans la lumière printanière d'un Perce-neige

Michel Bonnand's mix-media

From union of the canvas and rejected materials -but actually familiars- Michel Bonnand's mix-media works were born, just like many traps for our so-logic-glances.
Each one of those windows of canvas returns us as a "complice" reflexion… where the mysterious charm of Diversion acts: play with the aberrations of message, the stammerings of unvoiced comment, the schematizations of codes, the slip of symbols...

 

Peintre et sculpteur à la fois

A son passé de maître-verrier, Michel Bonnand puise une observation sûre des lumières et des ombres, un sens du contraste, une palette diverse : du camaïeu au chatoiement. Et pour évoquer la proximité, le toucher en éveil, il poursuit son œuvre de sculpteur, maître de la taille directe, dans le bois ou la pierre. Ses œuvres ont été accrochées aux cimaises des quatre coins du globe, en France bien sûr, à Paris, Lille, Rouen ou Saint-Paul, et au Japon : Osaka, Tokyo, Hiroshima… Et l'on ne compte plus les expositions auxquelles il a pris part.